La mode éthique …. c’est quoi?

dda58-1365732_49987829

La mode éthique est un concept qui englobe à la fois le design de mode éthique, la production, la vente et l’achat.  Il couvre un grand nombre de problèmes comme les conditions de travail, l’exploitation, le commerce équitable, un mode de production durable, l’environnement et la protection des animaux.

Pourquoi la Mode Éthique est-elle nécessaire maintenant ?

L’industrie de l’habillement représente une grande part du marché de la vente au détail en Occident.  La globalisation permet d’acheter du matériel et de la main d’oeuvre à bon marché dans certaines parties du globe.  Aussi, les méthodes de culture industrielle du coton permettent de produire des tissus rapidement et à coût bas, et ce, à de très grandes quantités.  Ces économies sont alors offertes aux consommateurs, leur offrant ainsi une mode abordable à des prix toujours plus bas, ce qui encourage le côté jetable de la mode.

Cependant, les adeptes de la mode éthique soutiendraient que tout celà implique un coût que nous ne voyons pas sur l’étiquette.

Photo: Vue d’la terre, Vêtements Bio et Éthik

Voici certains points qui sont soulevés par la Mode Éthique:

La mode éthique fait certaines réflexions à partir de ce qu’elle voit de la manière que l’industrie de la mode opère présentement.  Elle observe des faits comme l’exploitation au travail, les dommages environnementaux, l’utilisation de produits chimiques, les déchets et la cruauté animale:

-des préoccupations sérieuses sont souvent soulevées au sujet des conditions de travail dans les usines qui fabriquent les vêtements bon marché

-Les enfants qui travaillent, à côté d’ouvriers exploités adultes, peuvent être soumis à de la violence et à de l’abus comme des heures de travail supplémentaires forcées, des conditions d’hygiène déplorables, la mauvaise alimentation, et la très faible rémunération.  Les vêtements à bas prix impliquent nécessairement que moins d’argent vont aux personnes qui les fabriquent.  Selon l’ONU, plus de 78 000 enfants, parfois âgés d’à peine 5 ans, travaillent dans les champs de tabac du Malawi.

-Le coton est le tissu le plus utilisé par l’industrie de la mode.  Mais cette culture utilise 22.5% des insecticides du monde et 10% des pesticides.  Ces produits chimiques sont considérés potentiellement dangereux pour les fermiers qui cultivent le coton.

-Les modes de cultures grandissantes fournissant l’industrie textile sont considérées non-durables à cause des dégâts qu’elles font à l’environnement immédiat.  Par exemple, la mer Aral en Asie, a vue son volume d’eau diminué de 15% en raison de la quantité énorme d’eau utilisée pour la production et la teinture du coton.

-La plupart des textiles sont traités avec des produits chimiques pour les rendre plus doux et pour les teindre.  Cependant, ces produits peuvent être toxiques pour l’environnement et peuvent être transférés à la peau lorsque les gens les portent.  Les produits chimiques dangereux qui sont utilisés communément dans l’industrie textile sont:   le plomb, le nickel, le chrome IV, aryl amines, phthalates et formaldehyde (Greenpeace).

-le bas coût des vêtements et la mode jetable ont comme effet que plus de déchets sont jetés aux incinérateurs ou aux sites d’enfouissement.  Statistique Canada remarque que la production de déchets au Canada a augmenté pour différentes raisons, notamment :

•La croissance de l’économie canadienne a contribué à l’augmentation de la production de déchets.
•Les changements qui surviennent dans la société, comme la tendance à la baisse du nombre de personnes par ménage. Or, tous les ménages, quelle que soit leur taille, consomment certains biens de base tels que des appareils ménagers, des journaux et d’autres produits.
•Les nouvelles préférences des consommateurs pour les produits jetables et de consommation courante.
•Bien souvent, c’est plus économique d’acheter de nouveaux produits que de réparer ou d’améliorer.

Recyc Québec nous soulique que chaque Québécois jette 9 kg  de textiles par année, ce qui représente 3 % de l’ensemble des résidus éliminés par personne pour le secteur municipal ( 272 kg ). Cette portion de 3 % de textiles éliminés correspond à plus de 67 000 tonnes à l’échelle du Québec.

Et enfin,
-beaucoup d’animaux sont élevés dans des fermes pour fournir les besoins en fourrure et en peau de l’industrie de la mode.  Beaucoup de personnes croient que leur bien-être est un point important à débattre au sein du mouvement de la mode éthique.  La designer Stella McCartney n’utilise pas la fourrure ou le cuir dans ses designs.  Dans une annonce pour l’organisation des droits des animaux PETA, elle a dit :  » nous adressons des questions … éthiques ou écologiques … dans toutes les autres parties de nos vies sauf la mode.  Les mentalités changent, cependant, ce qui est encourageant. »

Source: What is Ethical Fashion
Travail: 58 pays exploitent des enfants
Mer d’Aral quand est-il ?

Enregistrer

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s